Pierre BERTHET

Accueil du site > français > Installations > Gouttes prolongées

Gouttes prolongées

Trace audio de la version de Maastricht, enregistrée par Patrick Delges :

Galerie Singuhr, Berlin 2010. (photo : R.Maertz)

ci-dessous : trace vidéo de la version de Cologne de "gouttes prolongées" :

Pierre Berthet : Extended Loudspeakers and Extended Drops for a Walled Church Garden from Séan O’Sharp on Vimeo.

3 autres exemples sonores pendant les premiers essais à Berlin : ici

"Gouttes prolongées" est une application du "haut-parleur prolongé" à une installation de gouttes percutantes : un" haut-parleur prolongé" est un haut-parleur sans membrane dont le moteur est relié par des fils d’acier à un réseau de bidons résonateurs.

Une installation de gouttes percutantes consiste en gouttes d’eau tombant sur des boîtes métalliques (ou autres objets résonants) suspendues 2 mètres au-dessous : Pour "prolonger" une goutte, j’ai trouvé deux manières : 1. Il faut, avant qu’elle ne percute la boîte, qu’elle tombe sur des fils de haut-parleurs coupés et dénudés et permette donc au courant électrique de passer vers le haut-parleur prolongé, (Cette méthode m’a été inspirée par une description de la belle installation d’Arno Fabre : conte pour radios et robinets). Les inputs sont des ondes sinusoidales : 2ème manière : le son des gouttes capté par un micro de contact fixé sur la boîte est renvoyé dans le(s) H.P. prolongé(s),

Grâce à une ingénieuse conception de Patrick Delges, la vitesse des gouttes est modulables : des servo-moteurs compriment +ou- les tubes par où circule le liquide, suivant les instructions d’un ordinateur, grâce à un logiciel développé en Max. Celui-ci analyse la vitesse des gouttes par le biais des micros de contact et adapte constamment la pression des servo-moteur en fonction de la vitesse demandée.

Des cycles d’ouverture/fermeture des H.P. prol. peuvent être programmés, et déclenchés par des gouttes ; Par exemple : goutte 1-> ouverture du H.P., goutte 2,-> maintien de l’ouverture, goutte 3-> fermeture, puis ça recommence.

Cette installation a été présentée pendant l’été 2010 à la Singuhr- Hoergalerie à Berlin. dans le cadre du resonance european sound art network, ensuite, toujours dans ce cadre, à Maastricht , à Courtrai et à Riga.

3 exemples sonores enregistré pendant la première phase d’essais dans la citerne du château d’eau de Prenzlauerberg (Berlin) : ici

Ou là , version de Maastricht, enregistrée par Patrick Delges :

Elle a pu être réalisée grâce à une bourse SMart, à l’aide de Wallonie-Bruxelles Internationnal pour les transports et au support technique, artistique et amical de Patrick Delges (crfmw).

interview et photos Ce travail a été produit grâce au réseau RESONANCE

Des variations plus simples ont été réalisées en 2011 à Gravenhorst (Westphalie du Nord, Allemagne) et à Cologne dans le jardin d’une église, (festival "visual sounds"). Trace vidéo : cliquez ici. Puis, à nouveau une version "complexe" (avec Patrick Delges à la programmation) à Liège du 30/03/12 au 29/04/12, à l’archéoforum

GOUTTES PROLONGEES DANS LA NUIT PASTRE : le 12/07/2013 à Marseille, à l’invitation du ¨GMEM, dans le cadre de Marseille Capitale Culturelle européenne,la version "gouttes prolongées dans la nuit Pastré" intégra les découvertes résultantes de ma résidence à Isola Comacina "tremblements et frémissements de végetaux secs", les gouttes déclenchant outres des résonances dans les bidons, des tremblements de feuiles de palmiers, de bambous etc. "la Nuit Pastré" ("Gouttes prolongées","Tremblements et frémissements") :

PDF - 1.4 Mo
PDF - 50.7 ko
PDF - 87.9 ko

Avec l’aide de Patrick Delges (Centre Henri Pousseur) et d’une bourse d’aide à la composition de la fédération Wallonie-Bruxelles

Ici, un texte de Georg Dietzler (en allemand) :

RTF - 46.6 ko

publié dans le catalogue "Soundseeing, drei Jahre Klangkunst in Munsterland", Gravenhorst 2012

Plus de détails et historique des versions de 2010 à 2012 :<

PDF - 1.4 Mo



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette